Les vitamines c’est fragile !


Qu’est-ce que les vitamines ?

Les vitamines sont des micro nutriments nécessaires à la vie et au bon fonctionnement de l’organisme.

Découvertes seulement au début du XXème siècle, elles jouent un grand rôle dans l’assimilation des nutriments et ce, même à très faibles doses.

Notre organisme ne peut pas synthétiser lui-même les vitamines, nous devons donc les lui apporter quotidiennement par notre alimentation.

La majorité des vitamines se trouve dans les fruits et légumes, et en consommer régulièrement est la clef pour en avoir suffisamment, encore que ce ne soit pas toujours aussi simple.

De plus, il n’existe aucun aliment qui contienne toutes les vitamines, il est donc indispensable d’avoir une alimentation variée.

Nous connaissons actuellement 13 vitamines mais il en reste encore beaucoup à découvrir.

Elles sont généralement classées en fonction de leur solubilité dans l’eau ou dans l’huile.

Les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau) :

Elles s’accumulent peu dans le corps car elles sont facilement éliminées dans les urines.   Il est donc essentiel d’en consommer quotidiennement, car tous les jours le corps repart à stock zéro.                                                                                                                               Par conséquent, il est quasi impossible de connaître un surstock.

Les vitamines hydrosolubles sont ;

  • La Vitamine B1 ou Thiamine
  • La Vitamine B2 ou Riboflavine
  • La Vitamine B3 ou vitamine PP
  • La Vitamine B ou Acide Pantothénique
  • La Vitamine B6 ou Pyridoxine
  • La Vitamine B8 ou Biotine
  • La Vitamine B9 ou Acide Folique
  • La Vitamine B12 ou Cobalamine
  • La Vitamine C ou Acide Ascorbique

Les vitamines liposolubles (solubles dans l’huile) :

Elles sont stockées dans les graisses et peuvent donc demeurer dans le corps pendant plusieurs jours, voire plusieurs mois.                                                                                     Cette durée de stockage est un avantage, cependant il faut veiller à ne pas en consommer de façon excessive pour ne pas risquer une surdose.

Les vitamines liposolubles sont :

  • La Vitamine A ou Rétinol
  • La Vitamine E
  • La Vitamine K
  • La Vitamine D ou Cholécalciférol

Les vitamines sont fragiles

Nous l’avons dit, dans l’idéal, c’est l’alimentation qui doit apporter la totalité des vitamines nécessaires à notre corps.                                                                                               Mais cet idéal se heurte à deux problèmes.

Tout d’abord, la teneur intrinsèque des aliments en vitamines qui ne cesse de diminuer au fil du temps à cause de l’agriculture intensive et de l’appauvrissement des sols.

D’autre part, les vitamines sont des éléments très fragiles qui résistent peu à la chaleur ou à l’air.                                                                                                                                     La durée de conservation des fruits et légumes impacte donc leur teneur en vitamines.       Dès qu’ils sont cueillis, le phénomène d’oxydation commence et la destruction des vitamines avec !                                                                                                                   Ensuite, dès qu’ils sont entaillés, le processus d’oxydation s’accélère, atteignant directement la chair et la perte de vitamines peut être totale en seulement quelques heures.                                                                                                                         N’épluchez donc pas vos légumes à l’avance !

S’il est vrai que les vitamines liposolubles sont un peu plus résistantes que les hydrosolubles, aucune ne résiste à l’oxydation à terme.

Et plus les fruits et légumes sont coupés petit ou hachés, plus la teneur en vitamines diminue.

Bien évidemment, le lavage va aussi entraîner une fuite des vitamines.

Les modes de cuisson ont aussi leur part de responsabilité dans la destruction vitaminique.

Lors d’une cuisson à l’eau, il faut faire bouillir l’eau avant de plonger les légumes dedans. On élimine ainsi une partie de l’oxygène de l’eau, ce qui limite la destruction.

La cuisson sous pression (à la cocotte minute), avec une chaleur à plus de 100° augmente la fuite des vitamines.

La cuisson vapeur est la plus protectrice avec une température plus basse et pas de contact direct avec l’eau.

Dans tous les cas, on constate qu’après cuisson, 10% à 50% des vitamines sont détruites.

La question qui se pose également est de savoir s’il vaut mieux consommer des légumes frais, surgelés ou en conserve.

L’idéal serait d’avoir son potager dans son jardin et de cuisiner les légumes (en faisant attention au mode de cuisson) immédiatement après la cueillette.

Il est bien évident que ceci est impossible pour un grand nombre d’entre nous !

Retenez donc que surgelés, conserves et légumes du supermarché ont tous leurs avantages et leurs inconvénients.

Vous pouvez donc diversifier vos sources d’approvisionnements !

 

Un apport optimal en vitamines

Pour savoir si nous avons chaque jour notre apport en vitamines optimal, nous pouvons nous référer aux AJR (Apports Journaliers Recommandés).

Ces AJR traduisent l’apport minimal que le corps doit recevoir chaque jour pour fonctionner correctement.

Ils représentent une moyenne car les besoins sont variables en fonction des individus (âge, sexe, état physiologique).

En théorie, nous l’avons vu, une alimentation variée et équilibrée est censée palier à toute carence.

Néanmoins avec les nombreux facteurs de destruction des vitamines, l’agriculture intensive et, il faut bien le dire, nos modes d’alimentation déséquilibrés, l’hypovitaminose nous guette.

Une hypovitaminose nous expose à différents facteurs pouvant aller de la mauvaise humeur, la fatigue jusqu’à des maladies plus graves.

Dans ce cas, il peut être utile de se tourner vers des compléments alimentaires qui nous apporteront notre dose de vitamine.

Il peut s’agir de produits naturellement riches dans une vitamine donnée tels que la levure de bière pour la vitamine B2 ou l’huile de foie de morue pour la vitamine A.

Bien évidemment, il faut que ces produits soient naturels, purs et aient subit le moins de manipulations possible.

L’option compléments alimentaires de qualité est une excellente option.

Il en existe de nombreux riches en vitamines, minéraux et anti oxydants.

Là encore, la qualité doit primer dans votre choix.

Préférez-en un excellent plutôt que d’en mélanger plusieurs.                                             Les risques d’hypervitaminose sont quasiment inexistants, les doses toxiques de vitamines étant très élevés et donc quasiment impossibles à atteindre.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *